Partager :
Page d'accueil

Konrad Adenauer

Premier chancelier de la République Fédérale d'Allemagne de 1949 à 1963, il œuvre pour la construction européenne et la réconciliation des peuples européens.

Premier chancelier de la République Fédérale d'Allemagne

Figure emblématique de la République de Weimar, il est chassé de Cologne, sa ville natale, par les Nazis.

A la fin de la Seconde Guerre mondiale, il prend la tête de la CDU (Christlich Demokratische Union Deutschlands). Il préside, en 1948, le Conseil parlementaire chargé de rédiger la « Loi Fondamentale », texte fondateur de la République Fédérale d'Allemagne (RFA). Le 15 septembre 1949, Konrad Adenauer devient le premier chancelier de la RFA.

Il jette les bases de la nouvelle démocratie ouest-allemande et œuvre à son entrée dans le bloc occidental. La RFA, membre de l'Alliance atlantique dès 1949, entre dans l'OTAN en 1955.

La construction européenne et l'amitié franco-allemande

Il œuvre à la réconciliation avec la France, étape essentielle dans la construction européenne. En 1951, le pays devient membre du Conseil de l'Europe et participe avec la France à la création de la Communauté européenne du charbon et de l'acier (CECA) puis signe le traité de Rome créant la Communauté Économique Européenne (1957). La réconciliation avec la France passe par la signature, en 1963, du traité de l'Élysée qui scelle l'amitié franco-allemande.

Il renoue des liens avec Moscou et réussit à ce que les 10 000 derniers prisonniers de guerre allemands soient libérés. Adenauer refuse, lors de la seconde crise de Berlin (1958), la proposition de Khrouchtchev voulant créer un État panallemand.

Il ne réussit pas à empêcher la construction du mur de Berlin dans la nuit du 12 au 13 août 1961 et démissionne le 15 septembre 1963.

Agence de création de sites Internet pour les professionnels et les collectivités située à Nantes