Partager :
Page d'accueil

Pierre Brossolette (1903 - 1944)

Journaliste et homme politique socialiste, il fut l'un des cadres dirigeants de la Résistance française.

De l'engagement citoyen à la Résistance, parcours d'un héros

Professeur et journaliste au Populaire, Pierre Brossolette (Bourgat, Briand, Brumaire) s'efforce au cours des années 1930 d'alerter l'opinion publique sur la montée du fascisme. Pendant l'hiver 1940-1941, il entre en contact avec le groupe résistant du musée de l'Homme et participe au journal Résistance. Il échappe de peu au démantèlement du réseau du musée de l'Homme et la librairie qu'il a achetée, au 89 rue de la Pompe à Paris, devient un important lieu de rencontre pour les résistants de la zone Nord. Entré en relation avec le colonel Rémy, fondateur du réseau de renseignement Confrérie Notre-Dame (CND), il rejoint Londres en avril 1942 où le général de Gaulle le charge de prendre contact avec les différentes tendances politiques de la Résistance.

Il effectue 3 missions clandestines en France dont la mission Arquebuse-Brumaire pour organiser et coordonner les forces clandestines de la zone Nord. Arrêté le 4 février 1944 par la Gestapo, il se suicide le 22 suivant en se défenestrant du 5e étage.

Le 21 février 2014, le président de la République François Hollande annonce le transfert des cendres de Pierre Brossolette au Panthéon aux côtés de celles de Germaine Tillion, Geneviève de Gaulle-Anthonioz et de Jean Zay.

Agence de création de sites Internet pour les professionnels et les collectivités située à Nantes