Partager :
Page d'accueil

Terrain d'aterrissage "Roi de Coeur" à Saint-Léger-de-Monbrillais

Au lieu dit "La Champagne", à la limite nord des départements des Deux-Sèvres et de la Vienne, un terrain d'atterrissage est homologué par Londres sous le nom "Roi de Coeur". Il permet, en 1942, l'acheminement de Gilbert Renault (Colonel Rémy) et la récupération de deux agents chargés de mission.

Fiche technique

Date : Nuit du 26 au 27 mars 1942

Organisation : Réseau de renseignement Confrérie Notre-Dame

Mission : Accueil de Gilbert Renaud (Rémy) et exfiltration de François Faure (Paco) et Christian Pineau (Garnier)

Participants : Georges Geay, Paul Touret, Maurice Touret (père), Maurice Touret (fils)

Dépose et exfiltration d'agents de la Résistance

Préparation du terrain

Ce terrain d'atterrissage est préparé à la demande de Rémy, chef du réseau de renseignement Confrérie Notre Dame (CND), pour le transport, par opération "pick-up", des agents de liaison allant ou revenant clandestinement de Londres.

Son choix et son installation sont le fait du Dr André Colas (Nick) aidé du radio Robert Delattre (Bob). Ce dernier a reçu à l'entraînement, en Angleterre, une formation spéciale pour les terrains clandestins. Le site est photographié par les services aériens britanniques et homologué terrain Roi de Coeur. Ces opérations juste terminées, la SIPO-SD met la main sur des informations concernant le réseau et procède à l'arrestation le 21 janvier 1942 des docteurs Chauvenet et Colas, plaçant le terrain en réserve pour plusieurs semaines.

La nuit du 26 au 27 mars 1942

Ce n'est que dans la nuit du 26 au 27 mars 1942 qu'un avion biplace Lysander, piloté par Guy Lockhart, commandant le groupe 161 des " Avions Spéciaux ", parvient à déposer Rémy et embarquer pour le retour à Londres, deux chargés de mission : François Faure (Paco) et le futur Ministre Christian Pineau (Garnier). Une équipe d'accueil avait été mise sur pied conjointement avec le docteur Daniel Bouchet et le radio Bob. Georges Geay de Tourtenay est désigné comme chef de terrain, aidé du radio et assisté de 3 membres de la famille Touret de Tourtenay : Paul (Léon), agent de liaison de Rémy, son frère Maurice et le fils de ce dernier, au même prénom, qui en étaient à leur 5e opération aérienne de terrain.

Un décollage difficile

Le départ du Lysander se fait avec difficultés, conséquence de la surcharge d'un passager et du terrain détrempé qui retient embourbé le train arrière de l'appareil. Il faut 17 minutes d'efforts conjugués du moteur et du personnel au sol, pour arracher l'avion à son piège. Fort heureusement l'ennemi n'est pas alerté malgré la proximité d'une route et les vrombissements répétés du moteur.

Des précautions avaient été prises par le docteur Daniel Bouchet, en faisant garder les routes de Thouars et de Tourtenay par des hommes armés, pour le cas ou les Allemands interviendraient. Le gendarme Fernand Clairo, de la brigade de Montreuil-Bellay, avait pris les mêmes dispositions sur les routes du Maine-et-Loire.

En savoir plus

Pictogramme

Carte des lieux de mémoire

Autres actions menées à Tourtenay, par le mouvement de résistance OCM : parachutages de la Petite Champagne en 1943

Sources d'informations

- Dr Bouchet D., Mémoires de la Résistance (non publié)

- Archives du Conservatoire de la Résistance et de la Déportation des Deux-Sèvres et Régions limitrophes

- Christian Pineau, La simple vérité,1983

- Colonel Rémy, Mémoires d'un agent secret de la France Libre, 1946 - T.1 (1983) - T.2 (1984)

- Hugh Vérity, Nous atterrissions de nuit..., 1982

Agence de création de sites Internet pour les professionnels et les collectivités située à Nantes