Partager :
Page d'accueil

Aurigny

L'île anglo-normande d'Aurigny, occupée par les troupes allemandes dès juin 1940 accueille à partir de l'année 1942 4 camps. Elle intègre ainsi le vaste système concentrationnaire mis en place par le régime nazi.

Mise en service et fin du camp

Date de mise en service

Camp de Norderney : ouvert à l'hiver 1941- 1942, dépendant de Neuengamme.

Fin du camp

Début mai 1944, l'évacuation du campde Norderney commence. Le 25 juin 1944, tous les prisonniers avaient été transférés dans le Pas-de-Calais.


Total des détenus passés par ce camp : non-renseigné.

Observations

L'île anglo-normande d'Aurigny au large des côtes normandes est occupée par les troupes allemandes dès la signature de l'armistice. Par la suite, 4 camps y sont établis, où plusieurs milliers de détenus seront déportés depuis la France mais aussi l'Europe de l'Est, et assignés aux travaux forcés par l'Allemagne.

Le camp de Nordeney fut ouvert en 1941 à l'intention d'un millier de déportés soviétiques. Il reçut ensuite des déportés espagnols. Les premiers arrivèrent le 22 février 1942 de France. Le 12 août 1943, ce fut le tour d'un convoi de déportés juifs, internés jusque-là en France et notamment à Drancy. Le dernier convoi arrivé le 5 juin 1944 se composait de républicains espagnols en provenance du camp de Vernet. Les 853 déportés de France ont été affectés au camp n° 2, dit Norderney, à l'exception de deux d'entre-eux, placés au camp de Sylt dépendant de Sachsenhausen.

Les deux autres camps : Helgoland et Borkum

Activités : construction de fortifications.


En savoir plus

- Le site officiel du mémorial de Neuengamme

- Bulletin de la Fondation pour la mémoire de la Déportation : "Aurigny, typologie d'une déportation" - Revue Mémoire vivante n°60 - mars 2009

- Mémoire de Master par Luc Benoit " Les déportés de France internés sur l'île d'Aurigny "

Agence de création de sites Internet pour les professionnels et les collectivités située à Nantes