Partager :
Page d'accueil

Opération Scénery I - Périgné

Opération pick-up menée près de Périgné en novembre 1943 par le réseau franco-belge Delbo-Phénix pour exfiltrer vers Londres deux agents de la Résistance. Cette mission échoue suite à une météo défavorable qui provoque l'embourbement de l'avion, incapable de redécoller.

Fiche technique

Date : Nuit du 16 au 17 novembre 1943

Organisation : Réseau de renseignement Delbo-Phénix

Participants : Jean Depraetère, Louis Michaud, Albert Luyckx, Marcel Pairault

Mission : Exfiltration vers Londres de Joseph Dubar et Gérard Kaisin (responsable du réseau de renseignement Zéro-France)

Une opération pick-up

L'opération Scenery I est le code d'une opération pick-up organisée pour exfiltrer vers Londres Gérard Kaisin (Alex) (responsable du réseau franco-belge Zéro-France) et Joseph Dubar (Jean du Nord ou Jean de Roubaix) du Poste de Commandement Belge. L'équipe niortaise du réseau de renseignement Delbo-Phénix choisit un terrain isolé près de Périgné (à 25 km de Niort). Après une tentative avortée pour cause de conditions météorologiques défavorables la veille, l'opération se déroule dans la nuit du 16 au 17 novembre 1943. L'équipe de réception se compose de Jean Depraetère (Georges puis Taylor) (chef du réseau de renseignement belge Delbo-Phénix), Louis Michaud (employé aux ponts et chaussées à Niort et adjoint de Jean Depraetère), Albert Luyckx (Keeper) (radio du réseau de renseignement Delbo-Phénix) auxquels se sont joints Marcel Pairault (résidant à Papon près de Celles-sur-Belle) et les deux agents devant quitter la France.

La mission échoue

Cette nuit-là, la brume envahit la campagne. Le pilote, Robin Hooper, réussit à se poser après deux tentatives infructueuses. Mais la zone d'atterrissage est détrempée. Au freinage, les roues du Lysander se bloquent et s'embourbent. L'appareil s'immobilise définitivement. L'équipe de réception prend en charge, à leur descente d'avion, les passagers Armand Dubois (Marcel Rayon) et Willy le Quin (Sexton).

La situation est périlleuse. Faute de pouvoir bouger le Lysander, il est décidé de faire appel à Adolphe Fournier dont la ferme est située de l'autre côté de la route. Deux bœufs - l'un est dénommé Fridolin - sont attelés à l'avion. Le dégagement est impossible. Le temps presse car l'agitation pourrait alerter les Allemands. Robin Hooper décide de détruire son appareil. Après avoir cassé ses instruments de navigation et percé les réservoirs d'huile et d'essence, il l'incendie. Seul un halo lumineux perce l'épais brouillard. Sans plus attendre, l'équipe, les passagers et les sacs de courriers prennent place dans une vieille Citroën du parc automobile des ponts et chaussées.

André Bellot héberge à son domicile à Chaban de Chauray où réside clandestinement Albert Luyckx (Keeper), Robin Hooper et l'un des deux passagers. Les autres sont hébergés par Louis Michaud. Le lendemain, grâce à la complicité d'Huguette Moinard, Armand Dubois et Willy le Quin sont cachés près de Cherveux chez son père.

L'enquête diligentée par les Allemands le lendemain après la découverte des débris calcinés du Lysander reste vaine.

Nouvelle opération pour une deuxième tentative

Armand Dubois, Willy le Quin et Alex Kaisin regagnent Paris. Robin Hooper et Joseph Dubar seront exfiltrés dans la nuit du 16 au 17 décembre 1943 par une opération pick-up depuis un terrain situé à Ecoussais près d'Assais (opération Scénery II).

Agence de création de sites Internet pour les professionnels et les collectivités située à Nantes