Partager :
Page d'accueil

Résistance rurale en Deux-Sèvres

Quel lien entre la géographie et la Résistance? Quels reliefs se sont avérés plus propices au développement de tel ou tel type d'action clandestine ? Un aperçu de la diversité des actions menées sur le territoire.

Les Deux-Sèvres, un département rural

Qu'est-ce que le "monde rural" ?

Ce terme désigne les espaces où la population est rassemblée dans des communes de moins de 2000 habitants. Plus généralement, on associe à ces petites communes les petites villes qui sont étroitement liées aux espaces ruraux, tant par leur mode de vie que par leurs activités économiques.

Les caractéristiques du monde rural :

  • Le fonctionnement économique des campagnes se caractérise par une relative autonomie : en temps de guerre, la diversité des productions renforce ce phénomène.
  • Le monde rural est composé de petits ensembles, ayant de faibles relations avec l'extérieur.
  • Ces petits ensembles sont souvent autant de « petites patries », qui sans oublier qu'elles appartiennent à un plus grand ensemble, la France, ont des critères communs qui les différencient des autres. (source : article de Laurent Douzou, « La Résistance et le monde rural : entre histoire et mémoire », revue Ruralia)

Le département des Deux-Sèvres

Une approche démographique

En 1931, la population du département atteint son plus bas niveau, avec 308481 habitants. Cette baisse est due à la conjugaison de plusieurs facteurs : les pertes liées à la Première Guerre mondiale, les déficits de naissance et l'ampleur de l'exode rural qui avait débuté dès le début de siècle et s'est poursuivi jusqu'à la crise des années 1930. En dépit de cet exode, le département conserve une population très largement rurale : les villes n'accueillent que 20% des Deux-Sèvriens en 1936.

Définition

L'exode rural est le terme utilisé pour décrire le phénomène par lequel les populations, surtout les jeunes en âge de fonder une famille, quittent la campagne pour aller s'installer dans les villes.

La répartition Ville / Campagne :

Malgré la présence sur le territoire de quelques villes de plus de 5000 habitants, ce n'est pas moins de 95,4% des communes deux-sèvriennes ont moins de 2000 habitants. (sources INSEE pour l'année 1936)

  • Thouars : 10077 habitants
  • Parthenay : 7367 habitants
  • Saint-Maixent : 5846 habitants
  • Bressuire : 5324 habitants
  • Niort : 27830 habitants

Une approche socio-professionelle

L'activité principale du département est l'agriculture.

Le secteur primaire concentre 63,4% de la population active contre 17,2% dans l'artisanat et l'industrie.

Dans les campagnes deux-sèvriennes, on pratique encore la polyculture et chaque ferme peut vivre en autarcie, produisant aussi bien céréales qu'élevant des vaches, des porcs et des volailles. Les effets des restrictions alimentaires se font donc moins sentir dans les campagnes.

Définitions

Le secteur primaire définit l'agriculture, le secondaire l'industrie alors que le secteur tertiaire caractérise les services.

L'autarcie est un mode de vie dans lequel le foyer produit tout ce qu'il consomme, ou du moins l'essentiel, et ne recourt donc pas ou peu au commerce pour compléter.

Carte des paysages en Deux-Sèvres

Carte des paysages dans le département des Deux-Sèvres

L'évolution du paysage deux-sèvrien, notamment par le biais du remembrement, a modifié l'aspect de certains sites qui se prêtaient autrefois à un type d'action de Résistance. Ces changements survenus après la période de la Seconde Guerre mondiale peuvent nuire à la lisibilité actuelle de ces sites.

Quelques exemples de formes d'actions

Carte interactive montrant des exemples d'actions menées en Deux-Sèvres

© CRRL

Agence de création de sites Internet pour les professionnels et les collectivités située à Nantes