Partager :
Page d'accueil

Parachutage d'un radio à Ecoussais

Le 23 août 1943, l'opérateur radio Jean Hoyoux (Rider) est parachuté au dessus d'Ecoussais. Pris en charge par Jean Depraètere, chef du réseau de renseignement Delbo-Phénix et son équipe, sa mission est le repérage des rampes de lancement des fusées V1 et V2.

Repérer les bases de lancement de V1 et V2

Jean Depraètere, chef du réseau Delbo-Phenix, reçoit pour mission la réception d'un agent du réseau de renseignement belge Zéro-France. Ces deux réseaux de renseignement belges travaillent en étroite collaboration.

Le 23 août 1943, sur le terrain choisi d'Ecoussais près d'Assais (à 25 km de Parthenay) est parachuté Jean Hoyoux (Rider). Au sol, il est pris en charge par Jean Depraetère, Albert Luyckx, Louis Michaud et André Airault. Équipé d'un poste émetteur en phonie, Jean Hoyoux a pour mission de « repérer et faire détruire les rampes de lancement de V1 et V2 ». Pour la réussite de cette mission, Georges Gibeault qui tient un magasin de radio et de photographie à Niort se met au service de Rider et de Zéro-France. Dans son atelier sont développés les courriers arrivant sous forme de pellicules. Rider commence ensuite leur codage avant leur transmission radio. Par mesure de sécurité, les lieux d'émission sont divers.

Agence de création de sites Internet pour les professionnels et les collectivités située à Nantes