Partager :
Page d'accueil

Albert Speer

Succédant à Fritz Todt au poste de ministre de l'armement du IIIe Reich, il est promu Ministre de la Production de guerre, poussant la productivité à des niveaux inégalés jusque-là. Il milite pour le développement d'usines dans les territoires occupés et s'oppose sur ce point à Sauckel.

Homme politique allemand né à Mannheim en 1905. Après des études d'architecture, il devient le chef des services artistiques du ministère de la Propagande. Le 5 septembre 1934, il transforme le stade de Nuremberg en une " cathédrale de lumière " à l'occasion du congrès du NSDAP. En 1937, il est nommé inspecteur général des bâtiments de Berlin où il inaugure une nouvelle chancellerie en janvier 1939. Le 8 février 1942, il doit abandonner son plan de reconstruction de Berlin prévue après la guerre, pour succéder à Fritz Todt, mort dans un accident d'avion, comme ministre de l'armement. Ses pouvoirs s'élargissent le 2 septembre 1943 avec sa nomination comme ministre de la Production de guerre. Il réalise alors des records de productivité malgré les bombardements alliés et s'efforce de délocaliser les industries vers des zones épargnées. Il s'oppose à Sauckel au sujet du transfert des ouvriers vers le Reich et prône au contraire le développement d'usines dans les territoires occupés. En 1945, il refuse d'obéir à Hitler qui lui demande de détruire toutes les infrastructures dans les régions abandonnées par la Wehrmacht. Nommé ministre de l'économie de l'éphémère gouvernement de Dönitz, il est jugé à Nuremberg et condamné à 20 ans de prison.

Agence de création de sites Internet pour les professionnels et les collectivités située à Nantes