Partager :
Page d'accueil

Alfred Jodl

Général allemand à la tête de l'état major de la Wehrmacht jusqu'en 1945, il est associé aux directives lançant les Einsatzgruppen sur l'URSS en 1941 et dirige l'état major du gouvernement de Dönitz lors de la capitulation allemande à Reims en mai 1945.

Général allemand, né à Würzburg en 1890. Fils d'un militaire, il suit l'exemple de son père et, après la défaite de 1918, est attaché à l'état-major de la Reichswehr. Longtemps hostile au nazisme dont il considère son chef comme un " charlatan ", il se rallie au nouveau régime et participe activement à la réorganisation des forces armées. Le 1er octobre 1934, date de la création de la Wehrmacht, il reçoit la direction de la défense du territoire. En 1938, lors de l'élimination des généraux Blomberg et von Fritsch, Jodl compte parmi les fidèles du Führer et demeure dans l'équipe de Keitel qui reçoit le commandement suprême de la Wehrmacht (OKW) ; Le 23 août 1939, il est nommé à la tête de l'état-major général de la Wehrmacht, poste qu'il occupera jusqu'à la fin de la guerre. Il a la responsabilité du " grand rapport " quotidien de la situation des fronts au Führer. Il est ainsi associé à l'élaboration des directives de l'OKW comme celle du 3 mars 1941 livrant les territoires occupés de l'URSS aux Einsatzgruppen, ou celle du 18 octobre 1942 relative à l'exécution des commandos ennemis capturés. Après la défaite de Stalingrad, il s'oppose à plusieurs reprises aux décisions d'Hitler mais reste attaché à la personne du Führer qu'il refusera de condamner à Nuremberg. C'est lui qui, le 6 juin 1944, refuse de réveiller Hitler, retardant ainsi les ordres de contre-attaque. Le 30 avril 1945, il devient chef d'état major de l'éphémère gouvernement de Dönitz et signe le premier acte de capitulation à Reims le 7 mai. Le tribunal de Nuremberg le reconnaît coupable de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité ; il est pendu le 16 octobre 1946.

Agence de création de sites Internet pour les professionnels et les collectivités située à Nantes