Partager :
Page d'accueil

Marcel Déat

Homme politique français sous l'Occupation, il fonde le parti collaborationniste, le Rassemblement national populaire (RNP) et entre au gouvernement de Vichy comme ministre du Travail en mars 1944.

Homme politique français né à Guérigny en 1894 dans un milieu modeste. Agrégé de philosophie, membre de la SFIO depuis 1914, il est élu député en 1926. En 1933, il fonde un parti socialiste dissident dont le slogan est " ordre, autorité, nation ". Il refuse l'adhésion au Front Populaire par anticommunisme et prend des positions très " munichoises ". Il est l'auteur d'un article célèbre intitulé " Faut-il mourir pour Dantzig ? " paru dans l'œuvre, dont la reparution sera autorisée par les allemands en septembre 1940. Après avoir en vain tenté de faire adopter son projet de parti unique, il s'éloigne de Vichy dont il critique l'aspect réactionnaire. Le 1er février 1941, il fonde le RNP (Rassemblement national populaire) destiné à collaborer avec l'Allemagne et à " protéger la race ". Le 27 août 1941, il est blessé avec Laval dans un attentat alors qu'il passait en revue la Légion des volontaires français (LVF). Il est alors un des plus fervents partisans de l'intégration de La France dans la nouvelle Europe. Le 18 décembre 1943, il entre au gouvernement avec Darnand et Doriot, et sera ministre du Travail du gouvernement Laval en mars 1944, fonction qu'il conserve dans la commission de Sigmaringen. Il réussit à quitter l'Allemagne en avril 1945 et se réfugie dans un couvent près de Turin où il meurt en 1955.

Agence de création de sites Internet pour les professionnels et les collectivités située à Nantes