Partager :
Page d'accueil

Les poches de l'Atlantique

Les Deux-Sèvres sont officiellement libérées le 6 septembre 1944. Cependant, toute la France n'est pas libre et les combats se poursuivent dans les « poches de l'Atlantique » jusqu'en mai 1945.

La guerre continue

Si le département des Deux-Sèvres est officiellement libéré le 6 septembre 1944, la guerre n'est pas pour autant terminée : nombreux sont encore les territoires français sous le joug allemand. Aux portes du département, dans ses camps retranchés ou "poches" (La Rochelle, Royan, l'île d'Oléron, l'île de Ré, Saint Nazaire …) l'ennemi résiste toujours.

Sous les ordres du colonel Edmond Proust (Chaumette), le 114e Régiment d'Infanterie des Deux-Sèvres est reconstitué le 1er octobre 1944. Par voie d'affiches, les volontaires sont invités à s'engager le temps de la durée de la guerre "pour frapper un dernier coup contre l'ennemi". Près de 3000 hommes répondent à l'appel de l'ancien chef des FFI du département. Une armée régulière se reconstitue. Avec d'autres régiments du Centre Ouest (appartenant aux Forces Françaises de l'Ouest), ils participent activement à l'encerclement, puis à la prise de la poche de la Rochelle.

Affiche appelant à l'engagement dans les 117 e et 114 e Régiment d'Infanterie - septembre 1944 © Conservatoire de la Résistance et de la Déportation des Deux-Sèvres et des régions limitrophes

Affiche appelant à l'engagement dans les 117e et 114e Régiment d'Infanterie - septembre 1944
© Conservatoire de la Résistance et de la Déportation des Deux-Sèvres et des régions limitrophes

D'autres groupes FFI, notamment du pays Mellois (sud-est du département des Deux-Sèvres), intègrent le 125e Régiment d'Infanterie (régiment du département de la Vienne) et participent à la libération de la région de Saint-Nazaire.

La poche de La Rochelle

Le point névralgique du secteur est la base sous-marine de La Pallice. Différents dispositifs de défense allemands l'entourent et en font une place-forte quasi-imprenable. Assiégés 8 mois durant par les troupes françaises du colonel Henri Adeline, les Allemands rendent les armes à la faveur de la capitulation du IIIe Reich le 8 mai 1945.

La Rochelle est la seule poche de l'Atlantique à n'avoir été libérée que par des troupes françaises.

Le 114e Régiment d'Infanterie rejoint alors l'armée du général De Lattre de Tassigny en Alsace. Le régiment sera dissout en octobre 1945 à Frankenthal en Allemagne.


Agence de création de sites Internet pour les professionnels et les collectivités située à Nantes